abeille.gif
Les Zones
La Basse Terre
La Grande Terre
Marie Galante
Accueil
Les Calendriers
Le Conseil
Nos Parades
Les Danses
Les Lanciers
L' Impérial
Argenteuil & Arcueil
FEDERATION RÉGIONALE GUADELOUPEENNE DES ACTIVITÉS DE QUADRILLES
Accueil
 Le Quadrille Guadeloupéen est régi par une Fédération nommée Fédération Régionale Guadeloupéenne des Activités de Quadrille: F.R.E.G.A.Q. Déclarée en date du 10 juillet 2003,regroupe toutes les activités de Quadrille,"Quadrille au commandement, Quadrille non commandé, Lanciers, Impériale et d'autres variances" sur tout l'Archipel guadeloupéen.
 Notre but est de promouvoir, transmettre, sauvegarder le Quadrille, car c'est un patrimoine culturel informel Les orchestres tentent a se moderniser en remplaçant le tambour de basse par la batterie et cela par l'absence de formation pédagogique dans ce domaine.
 Un calendrier programme les différentes organisations sur l'année aussi bien que pour les entrainements. Pour tout ceux qui adorent et pratiquent le Quadrille, nous les invitons à explorer notre site.
                                          L’ORCHESTRE
Au plan d'accompagnement instrumental de la danse, se côtoient l'accordéon, ou le violon, la guitare, aux côtés du cha- cha (les maracas), du sciac (racleur) le tambour de basse (tambour sur cadre) le triangle (triangle métallique). Les premiers musiciens de Quadrille enregistrés sur vinyle Ariste Ramier Abel Marcille Commandeur. Iphano Salières Grévius Commandeur..
 La ville du Moule nous offre pour la première fois dans la caraïbe un enregistrement réalisé avec Les pionniers de l’accordéon, de cette partie de la grande terre le 03 février 1963. Nous dirons tout de suite, le quadrille est une danse importée de la métropole, qui servait à animer toutes les fêtes et réjouissances des colons blancs, dénommée "Quadrille Française"; les esclaves étaient tenus à distance. Tout le rôle de serviteurs leur était imposé, durant ces bals. N’ayant pas la possibilité d’organiser de petites fêtes, les esclaves ont fini par imiter les gestes et musiques utilisés par ces colons blancs et y ont ajouté le rythme Africain y ont introduit les commandements, car après l'abolition de l'esclavage la reproduction de ces danses etaient interdite. Cette danse est devenue pour les antillais une occasion de prouver qu’ils ont une certaine intelligence leur permettant de faire et même mieux que leurs maîtres esclaves.
Orchestre Bienveillance
    Le Quadrille au commandement a pris naissance dans les hauteurs de Sainte Anne, à la découverte de la musique syncopée avec les rythmes binaires; sur la base chorégraphique du Quadrille à la française, sera joint les commandements pour éclairer les danseurs dans les différentes figures.
    Le quadrille Français qui était dansé dans les Villes "Communes", va disparaitre petit à petit pour faire place au Quadrille au commandement. Tout simplement parce que dans les campagnes la pratique du Quadrille au commandement était courante, les moyens de transport étaient les chars à boeufs, ainsi ces campagnards partaient depuis 13h00 dans le nord de la Grande terre, avec leur valise contenant leur vêtements pour aller dans les Hauteurs de Sainte Anne danser; ils arrivaient à la tombée de la nuit, pris en charge par l'organisateur, ils changeaient leur vêtements pour la soirée.
  Le lendemain matin on rencontrait ces chars à boeufs sur la route du retour. Dans les années 1930 en plus de la biguine le quadrille était interprété dans toutes les soirées comme dans les bals organisés par les sociétés " les roses fanées, les cuisinières, les ménagères de pointe à pitre." Les cavaliers et les dames signaient avec la plus grande élégance et souplesse de leur pas de velours leur savoir faire sur la piste de danse soigneusement préparée et enduite d’acide borique (une paillette qui répandue sur la piste facilitait la glisse des semelles en cuir sur le parquet). Lors de certaines fêtes les organisations duraient deux jours; on disait : Mr ou Mme " untel" organise un Bal de Quadrille au commandement suivi d' un party le lendemain. Ainsi l'on partait pour deux jours, disons Samedi après midi au lundi matin. A noter que ces soirées étaient éclairées par des bougies, il n’y a pas longtemps des lampes à pétrole ou des chaltournés faisaient office d’électricité. Les salles étaient la maison d'habitation décloisonnée pour la circonstance, l'orchestre se trouvait dans un coin , il y avait quatre rondes et le commandeur se mettait au milieu pour bien se faire entendre de ses injonctions. A l' entrée une petite table où l'on se faisait inscrire le nom sur deux colonnes, hommes et femmes, puis avant de commencer la musique, l'organisateur devait placer chaque couple pour former les rondes par l'appel des inscrits sur le cahier; la série de quadrille terminée, ces couples doivent faire place aux nouveaux inscrits du cahier en allant au buffet pour la consommation ; cette alternance se faisait jusqu' au petit jour.
 La sonorisation des bals commence vers 1963, après l'arrivée des premiers groupes électrogènes légers. La précision était notée sur les cartes d'invitation " GRAND BAL DE QUADRILLE SONORISE." Ariste Ramier et Iphano Salière ont étés les premiers à contribuer à l’élaboration du patrimoine guadeloupéen. Après la parution de ce premier vinyle sur lequel on retrouvait ces deux orchestres. Beaucoup d’associations ont vu le jour en guadeloupe. Ces enregistrements ont été réalisés en plein air au Moule. Ce qui donne une valeur culturelle et documentaire à cet enregistrement, c’est que le jour de l’arrivée des Disques à l’aéroport du Raizet et à la même heure Monsieur Iphano Salières nous quittait pour toujours.
 Rony MITEL